AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ON EST AL ! http://moveyourstring.tropfun.net/




Partagez | .
 

 What we used to be ; ft. Hyeon Ja

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
téma c'est

Choi Nam Gi !


✵ because we
only live once !

avatar

shut your mouth.


La vérité
✵ avant ce jour-ci,
je n'étais qu'une misérable et verdâtre sardine échouée sur cette plage. Pauvre de moi, je ne savais même pas faire la différence entre une girafe et un éléphant des mers. Je me débrouillais avec les moyens du bord « non d'un cordon bleu ! un ongle séché ! je vais peut-être pouvoir l'échanger contre tois pièces d'or ? » et puis quatre grandes et majestueuses ombres sont apparues, ils me tendirent leurs mains aussi étincelantes que le crochet du capitaine crochet. C'était donc eux, les Dieux du stade.

✵ love à sens unique ?

jte ♥ chan yeol

jte ♥ kanye

jte ♥ jae woo

jte ♥ adam
Profil- PSEUDO : SPF


- MESSAGES : 88
MessageSujet: What we used to be ; ft. Hyeon Ja   Dim 25 Nov - 23:28

Au début, comme avec tout, Nam Gi s'en était foutu. Quand Seung Jae avait laissé place à un mini-pouce, le visage fendu d'une rangée d'émail et de prunelles minuscules, il s'était connement incliné, respectueux de ces douze mois d'écart entre lui et la noona tant adoré du meilleur ami, dépeinte comme la merveilleuse qui le chouchoutait durant son absence, là-haut dans la ville des sciences. Peut-être que oui, durant les quelques secondes où son regard avait détaillé ses traits, campé de l'autre côté de leur table, il s'était autorisé à la trouver jolie, avant de repartir dans les jérémiades sur ce job de caissier à la con qu'il venait de se trouver ; et peut-être que oui, les fois suivantes, une fossette s'était discrètement creusée en la voyant rire aux débilités de Jae, et que les semaines qui avaient suivi, il avait rattrapé son esprit aux confins des soupirs, à rêvasser, entre deux grognements, à la douceur énergique de Hyeon Ja et les charmes qu'il lui avait découvert. Mais il ne voulait pas se laisser avoir au piège d'une simple nana qui, très probablement, n'aurait rien à faire avec un loser carabiné dans son genre ; Jae était de fait toujours présent, ne permettait heureusement pas le face-à-face tant redouté, effleuré alors qu'il s'éclipsait aux toilettes.

Le premier rencard n'en était d'ailleurs pas vraiment un ; le troisième larron avait dû se décommander à la dernière minute. Le nez baissé sur le message fraîchement arrivé, Nam Gi pesta, alors que claironnait la voix cristalline de Hyeon Ja ; il releva les yeux avec un air presque boudeur, ne la regardant que par coups d’œil, occupé à remettre son portable dans la poche de son sweat-shirt. « Seung vient de me dire qu'il pouvait pas venir. C'est qu'un putain de lâcheur ce type, il aurait pu prévenir avant qu'on avise. » Ne pas se faire avoir par le sourire, maintenir les grognements, les grognements, les... Les prunelles du Coréen tombèrent sur le visage angélique de Hyeon Ja. Il en mangea sa phrase. « Alors euh. Tu veux faire un truc ? » Il pivota légèrement pour aviser les enseignes voisines, les mains dans les poches, nerveux devant la seule présence de Hyeon Ja. « Y a le Ho Bar là-bas, puis sinon y a des karaokés, j'sais pas. Si Seung Jae était pas con aussi... », il conclut en grommelant, comme pour lui rejeter la faute de ses indécisions sur le dos.


« Yes I've got whining issues. Piss off now you twat. »

Revenir en haut Aller en bas
téma c'est

Nang Hyeon Ja !


✵ because we
only live once !

avatar

urban queen.


La vérité
✵ avant ce jour-ci,
je n'étais qu'une misérable et verdâtre sardine échouée sur cette plage. Pauvre de moi, je ne savais même pas faire la différence entre une girafe et un éléphant des mers. Je me débrouillais avec les moyens du bord « non d'un cordon bleu ! un ongle séché ! je vais peut-être pouvoir l'échanger contre tois pièces d'or ? » et puis quatre grandes et majestueuses ombres sont apparues, ils me tendirent leurs mains aussi étincelantes que le crochet du capitaine crochet. C'était donc eux, les Dieux du stade.

✵ love à sens unique ?

jte ♥ chan yeol

jte ♥ kanye

jte ♥ jae woo

jte ♥ adam
Profil- PSEUDO : beenzey (phey) le pégase.
- MESSAGES : 1123
MessageSujet: Re: What we used to be ; ft. Hyeon Ja   Lun 26 Nov - 0:22

Seung Jae par ci, Seung Jae par là. Je n'en avais que pour lui, depuis notre fameuse rencontre. Il est devenu en quelque sorte mon petit remède, un bichon à chouchouter chaque soir avant de se coucher, mon porte bonheur. J'aime tout chez lui, cette bouille si innocente mais à la fois quelque peu perverse, cette voix angélique accompagnée de se sourire digne d'un diablotin. Ce n'est donc pas étonnant si on se retrouve sans cesse pour se conter nos histoire, ou alors juste pour se remémorer la face de l'un et l'autre. Mais cette fois-ci, nous avions décidé de sortir à trois, avec la compagnie d'un jeune grand brun, qui ne devait être que le meilleur ami de mon petit bébé. Il me semblait avoir déjà vu quelques photos de lui dans le portable de Seung Jae, je l'avais trouvé plutôt attirant mais l'avoir en face de moi était bien meilleur. Nous attendions donc, stupidement, l'arrivée de notre ami en commun, je ne savais pas tellement ce qu'il faisait avec son portable ou lorsqu'il s'était éclipsé, j'étais plus préoccupée par les gens autour de nous. J'ai ce petit passe-temps en moi, devoir observer chaque fais et gestes des personnes aux alentours, c'est plus fort que moi - d'ailleurs c'est sans doute à cause de ça que la rêveuse, l'étourdie font partis de mes surnoms.

Il n'allait pas venir ? C'était quoi ça ? Il venait de faire une crise ? Non, parce qu'il n'a pas l'habitude de me laisser en plan lors de nos rendez-vous. Nous sommes toujours autant excités de se voir, d'ailleurs je le pris assez mal - même son attention d'être absent n'était pas dans ce but, je fis donc une petite moue attristée avant de porter toute mon attention vers le jeune homme. « Il devait certainement faire quelque de chose de plus ... important. Je suis sûre qu'il a une bonne raison, peut-être qu'il nous rejoindra dans la foulée ? » toujours à trouver des excuses pour les autres, les défendre et espérer de bonne choses, c'est moi, Hyeon Ja. Je lui lâchais un de mes timides sourires avant de me rendre compte que je risquais donc de passer la journée en sa compagnie ? Sans savoir pourquoi, avec cette idée en tête, mon sourire s'élargissait et mon expression était devenue un peu plus réceptive. « il faut dire que je n'ai pas mangé ce midi, je voudrai juste une bonne glace ! » pas de kimchi, pas boulette de viande, même si j'avais sauté le repas du midi, tout ce que je désirai était un dessert. Je ne savais pas si l'endroit où nous étions en faisait, je tournais donc autour de moi-même en espérant y trouver la réponse. « à ton avis y ... » grrrrr, j'avais tellement faim que mon ventre s'était décidé de crier famine, le pauvre. Quelque peu gênée, je posais mes mains sur cette partie et levais les yeux comme si rien ne s'était passé, tel un enfant qui venait rejeter la faute sur quelqu'un d'autre.


life is a bitch.
Revenir en haut Aller en bas
téma c'est

Choi Nam Gi !


✵ because we
only live once !

avatar

shut your mouth.


La vérité
✵ avant ce jour-ci,
je n'étais qu'une misérable et verdâtre sardine échouée sur cette plage. Pauvre de moi, je ne savais même pas faire la différence entre une girafe et un éléphant des mers. Je me débrouillais avec les moyens du bord « non d'un cordon bleu ! un ongle séché ! je vais peut-être pouvoir l'échanger contre tois pièces d'or ? » et puis quatre grandes et majestueuses ombres sont apparues, ils me tendirent leurs mains aussi étincelantes que le crochet du capitaine crochet. C'était donc eux, les Dieux du stade.

✵ love à sens unique ?

jte ♥ chan yeol

jte ♥ kanye

jte ♥ jae woo

jte ♥ adam
Profil- PSEUDO : SPF


- MESSAGES : 88
MessageSujet: Re: What we used to be ; ft. Hyeon Ja   Jeu 29 Nov - 9:10

Nam Gi baissa les yeux sur les traits boudeurs de Hyeon Ja : et en plus, il avait hérité d'une gamine ! Il tenta de fustiger Seung Jae l'incapable dans un esprit rôdé aux plaintes et aux négativités pesantes, ne parvint pourtant qu'à maudire son meilleur ami du message envoyé à la dernière minute ; il n'était psychologiquement pas préparé à un tête-à-tête avec l'autre sexe. De quand datait son dernier rencard ? Presque un an, et ça n'avait certainement pas bien fonctionné : la nana avait détalé après qu'il eût créé une esclandre dans un petit restaurant, convaincu que les nouilles n'avaient pas été faites maison. Il n'avait remarqué sa disparition qu'après avoir empoché les quelques milliers wons de remboursements, avait à peine sourcillé, et, le soir venu, avait entrepris de cracher sur cette pétasse impolie. Étrangement, il ne pouvait que blâmer le gosse de sa manifestation tardive ; Hyeon Ja avait l'air sympa, et puis il pourrait toujours trouver le moyen de le faire rager avec cette absence -n'était-elle pas sa noona adorée?-, justifiée d'une horaire de boulot décalée. « Bah, on peut se débrouiller sans lui pour cette fois », fit-il en haussant les épaules, les mains désormais au fond des poches comme pour se donner un brin de sociabilité. Un sourcil s'arqua quand fut fait mention de la glace ; une glace pour un repas ? Nam Gi retint une horreur machiste -les calories qu'elle allait se ramasser, le déséquilibre d'une alimentation qu'il pratiquait de toute façon lui-même, mais en tant qu'homme, c'était de toute façon plus acceptable- et tourna la tête à la recherche d'une des célèbres enseignes de glaces, ou même d'un malheureux stand de rue.

Ce furent des grognements monstrueux qui ramenèrent son attention à Hyeon Ja, et sous le visage parfaitement neutre, il découvrit l'auteur des bruits infernaux. Un léger rictus étira ses lèvres, peut-être un peu moqueur, et creusa une fossette à sa joue  : « T'es sûre que tu veux qu'une glace noona ? » L'appellation respectueuse avait quelque chose d'impertinent mais, très vite, il ravala l'ébauche de sourire et le semblant de complicité goguenarde qui menaçait de s'installer. « Là-bas. » Il indiqua un restaurant à l'italienne plus loin dans la rue, entama le mouvement -lui aussi était mort de faim, mais les manifestations de son ventre se noyèrent dans le bruit de leurs pas- et poussa la porte de l'établissement aux lumières basses. « Vous faites des glaces ? », il demanda sans plus de préambule au serveur, qui lui répondit, sûrement aussi surpris par l'accent campagnard que par l'incongruité de sa demande, par l'affirmative. « Alors une table pour deux. », ajouta-t-il sans demander son avis à Hyeon Ja -après tout, il y avait des glaces, et c'était lui l'homme de la situation. Ce qu'il remarqua néanmoins, alors qu'on les amenait à leur table, c'était le nombre inquiétant de couples et de gloussements s'élevant de la salle, aux lumières savamment tamisées. Si ça n'avait pas l'air d'un rencard, ça...


« Yes I've got whining issues. Piss off now you twat. »

Revenir en haut Aller en bas
téma c'est

Nang Hyeon Ja !


✵ because we
only live once !

avatar

urban queen.


La vérité
✵ avant ce jour-ci,
je n'étais qu'une misérable et verdâtre sardine échouée sur cette plage. Pauvre de moi, je ne savais même pas faire la différence entre une girafe et un éléphant des mers. Je me débrouillais avec les moyens du bord « non d'un cordon bleu ! un ongle séché ! je vais peut-être pouvoir l'échanger contre tois pièces d'or ? » et puis quatre grandes et majestueuses ombres sont apparues, ils me tendirent leurs mains aussi étincelantes que le crochet du capitaine crochet. C'était donc eux, les Dieux du stade.

✵ love à sens unique ?

jte ♥ chan yeol

jte ♥ kanye

jte ♥ jae woo

jte ♥ adam
Profil- PSEUDO : beenzey (phey) le pégase.
- MESSAGES : 1123
MessageSujet: Re: What we used to be ; ft. Hyeon Ja   Jeu 29 Nov - 18:29

sauter le repas et ne prendre que des desserts, des sucreries en les savourant devant un bon Walt Disney, lâcher de stupides larmes mais surtout rêvasser sur une vie imaginaire : voici là, mon quotidien. Madame songe à une petite vie parfaite, un prince charmant au pied de son appartement avec un bouquet de fleurs, sentir les battements de son coeur au rythme des mélodies de la harpe, joué par ce dernier, se sentir désirée. C'est tout simplement un de mes rêves, un peu trop surréaliste à réaliser pour certain mais moi, Hyeon Ja, je jure de ne jamais arrêter de croire en mes utopies ou idioties pour certains. Donc pour résumer, les repas équilibrés ce n'est pas pour moi. Par simple curiosité, si je me mettais à agir avec lui comme s'il était Seung Jae, comment réagirait-il ? Peut-être que je devrai essayé, après tout qui ne tente rien n'a rien. Je me tus pendant tout ce temps, je le laissais prendre les rênes, se sentir grand. Je le suivais donc comme une bonne petite chienne, chose que j'ai l'habitude de faire depuis vingt quatre ans, suivre, toujours suivre sans aucunes réelles opinions . Sortant de là où nous étions, je fus prise par surprise par un vent glacial et par simple réflexe, j'agrippais le bras de ce dernier. Un moment assez bref vu la distance entre les deux établissements, encore une fois c'était lui l'homme de la situation et prenait les devants. Nous allions sagement nous asseoir à cette table, près des couples qui ne cessaient de s’entrelacer. Je les regardai, les dévorer du regard, j'étais jalouse,c'était un fait. Petite gamine que je suis, je m'imaginais à leur place lorsque soudainement mon imagination fut interrompu par ce courant d'air glaçant. Tout en poussa un petit cri, je fis une grimace en regardant mon partenaire . « je vais plutôt prendre une crêpe et un chocolat chaud. » je n'avais pas pensé au temps qu'il faisait pour prendre une glace. J'approchais de lui, nous étions assis sur une banquette, penchais mon visage vers le sien et le regardais d'un air amusé. « et toi mon petit ? que veux-tu ?. » un petit sourire se dessinait sur mon fin visage, histoire d'être encore plus dans mon personnage - oui, j'avais l'intention d'agir avec lui comme si c'était Seung Jae. Avec cette ambiance, ce monde autour de nous, nous aurions pu être confondu comme un couple, un tout nouveau, tout beau, tout frais. Le serveur fit son apparition, je pris commande pour moi et pris n'importe quoi pour Nam Gi. « quelle idée de venir prendre une table près de la porte d'entrée. Je te préviens que si je tombe malade, tu auras Seung Jae sur le dos et devras venir faire la bonne chez moi. » je continuais de parler à ses côtés, toujours en oubliant à quel point je m'étais rapproché de lui jusqu'à effleurer sa main droite - et puis , un peu de chaleur humaine avec tout ces coups de vents ne me faisait point de mal.


life is a bitch.
Revenir en haut Aller en bas
téma c'est

Choi Nam Gi !


✵ because we
only live once !

avatar

shut your mouth.


La vérité
✵ avant ce jour-ci,
je n'étais qu'une misérable et verdâtre sardine échouée sur cette plage. Pauvre de moi, je ne savais même pas faire la différence entre une girafe et un éléphant des mers. Je me débrouillais avec les moyens du bord « non d'un cordon bleu ! un ongle séché ! je vais peut-être pouvoir l'échanger contre tois pièces d'or ? » et puis quatre grandes et majestueuses ombres sont apparues, ils me tendirent leurs mains aussi étincelantes que le crochet du capitaine crochet. C'était donc eux, les Dieux du stade.

✵ love à sens unique ?

jte ♥ chan yeol

jte ♥ kanye

jte ♥ jae woo

jte ♥ adam
Profil- PSEUDO : SPF


- MESSAGES : 88
MessageSujet: Re: What we used to be ; ft. Hyeon Ja   Ven 30 Nov - 17:18

Nam Gi manqua avoir un mouvement de recul lorsque son bras s'accrocha au sien ; feignant l'imperturbable, il s'empêcha de lui lancer un regard interrogateur, s'inventa un intérêt prononcé pour l'enseigne qu'ils approchaient rapidement. Après tout, Nam Hee aussi, s'amusait à se pendre à ses côtés au nom de leur amour fraternel -dont il doutait l'existence lorsqu'elle le virait sans ménagement de la chaleur de sa chambre au beau milieu de la nuit, jusqu'à le repousser jusqu'au matelas de Seung Jae, moins confortable, plus conciliant. S'il acceptait avec une aisance modérée le contact physique avec ses proches, il était moins évident pour lui de ne pas tilter à la pression de Hyeon Ja contre lui, l'image de couple qu'ils devaient probablement renvoyer et, surtout, l'incroyable naturel avec lequel elle s'était agrippée à lui. Elle pensait peut-être naïvement que lui aussi, comme son meilleur ami, se prêtait volontairement au jeu du chevalier servant ; mauvaise pioche pour la noona, Nam Gi n'avait rien des princes Disney épris de romantisme. C'était ce qu'on lui avait reproché, entre autres mollesses, lors de ses précédentes relations -tellement sérieuses qu'il peinait à se rappeler du nom de ses conquêtes, tenant plus du flirt que de la véritable petite amie. Nam Gi était lucide : il n'avait pas assez de tunes pour appâter la jolie fille, pas assez d'énergie pour garder les profondes, se voyait déjà marié -parce qu'il le faudrait forcément un jour- à une Coréenne aussi ennuyante que lui, parfaitement soumise, lui ferait un gosse ou deux, puis finirait par aller aux putes avec des collègues aussi pitoyables que lui. Pendant ce temps-là, Seung Jae roulerait dans sa Porsche avec trois mannequins sur les genoux.

« M'appelle pas comme ça. », grogna-t-il dans sa direction, relevant à peine les yeux vers le visage offert de l'aînée. Certes, elle avait une ou deux malheureuses années de plus, ce qui était, dans l'esprit conservateur du campagnard, une donnée non négligeable : de quoi cajoler Jae, et d'emprunter avec lui, l'ami du dongseng adoré, une attitude de meneuse. Mais c'était sans compter le machisme latent, l'entêtement du gamin tout juste assez rebelle pour faire la nique aux plus vieux : il ouvrit la bouche pour adresser la commande aux serveurs, fut frappé de stupeur quand elle le devança. Quoi ? Des spaghettis ? Il détestait la bolognaise ! « Putain t'es gonflée ! » Il avait tourné la tête vers elle, dans un frisson causé par les courants d'air de l'entrée ; le couple adjacent leur avait adressé un regard stupéfait, pour l'insulte, l'accent du Sud-Ouest, l'exclamation résonnant au milieu des gloussements. Il ne baissa pas de volume, poussé à l'excès peut-être, par l'effleurement de sa main à la sienne : « Tu veux pas que j'te file ma veste non plus ? T'as qu'à te servir de Jae, ce crétin sera ravi de jouer au médecin ! », conclut-il avec un ton presque boudeur. De la jalousie ? Jamais ! Seung Jae pouvait bien se taper qui il voulait. Et elle... Pfeuh, pourquoi se montrerait-il possessif envers cette nana ? Il la connaissait à peine, et elle l'emmerdait déjà, avec son sourire de garce et ses yeux en demi-lune. « Aaaish putain. », il souffla en détournant la tête, tomba sur les deux tourtereaux en train de murmurer en les fixant. Il cligna des yeux, fronça les sourcils, passa à l'attaque en agitant la main : « On n'est pas ensemble ! C'est pas ma copine ! » Il fallait que ça soit clair ; mais dans le processus, peu convaincant pour les deux étrangers, il se retrouva à rougir comme une lycéenne.


« Yes I've got whining issues. Piss off now you twat. »

Revenir en haut Aller en bas
téma c'est

Nang Hyeon Ja !


✵ because we
only live once !

avatar

urban queen.


La vérité
✵ avant ce jour-ci,
je n'étais qu'une misérable et verdâtre sardine échouée sur cette plage. Pauvre de moi, je ne savais même pas faire la différence entre une girafe et un éléphant des mers. Je me débrouillais avec les moyens du bord « non d'un cordon bleu ! un ongle séché ! je vais peut-être pouvoir l'échanger contre tois pièces d'or ? » et puis quatre grandes et majestueuses ombres sont apparues, ils me tendirent leurs mains aussi étincelantes que le crochet du capitaine crochet. C'était donc eux, les Dieux du stade.

✵ love à sens unique ?

jte ♥ chan yeol

jte ♥ kanye

jte ♥ jae woo

jte ♥ adam
Profil- PSEUDO : beenzey (phey) le pégase.
- MESSAGES : 1123
MessageSujet: Re: What we used to be ; ft. Hyeon Ja   Sam 1 Déc - 1:37

l'indécision : voilà de quoi me caractériser si un jour, vous devriez le faire. Une vraie petite gamine sans opinions, toujours là à hocher la tête comme un de ses jouets sans valeurs, accepter sans aucune difficulté ce qui se présente et à changer d'avis comme de chemise. Je vous souhaite bien de la chance de me supporter, allez donc trouver le courage de prendre sous son aile une fille comme moi. Quelqu'un qui ira vous suivre qu'importe la situation sans un moindre grognement - du moins rarement, être l'image parfaite de la lâcheté et du retournement de veste, celle qui vous fera pitié ou encore sortir de vos gondes : Hyeon Ja, l'unique modèle de la trahison. J'aurai très bien pu faire ma princesse et passer ma commande autant de le fois que je le voulais - après tout ce n'est pas l'argent qui me manque, mais pour un premier rencard ce n'était pas terrible. Comment ça ? Si j'en prévois un autre ? Qui a dit ça ? Je ne prévois rien du tout, disons que j'imagine, je suppose. Monsieur le brun, se mit à grogner car soit disant il n'aimait point qu'on l'appel ainsi. Mon côté de gentille petite fille je l'ai rangé depuis ce matin mon coco, j'ai décidé de faire apparaître discrètement mon autre moi, celle qui est enfouie depuis tant d'année. Ses stupides grognements ne s'étaient pas arrêtés là, il en rajoutait encore une couche lorsque le repas fit son apparition. Quelle princesse alors, moi qui avait l'intention de lui payer son repas, qu'il aille se gratter les fesses ce jeune puceau. D'ailleurs je crois que ce n'était pas sa journée - ou alors la mienne, il se mit à hausser le ton comme bon lui semblait. Je le voyais qui luttait contre ces personnes afin de leur faire croire totalement le contraire : que nous n'étions pas un couple, juste des personnes abandonnées par un ami en commun. « je suis désolée, il est un peu grincheux. Il faut dire qu'il n'a pas eu son câlin du matin, comprenez le. » Je me mis quelque peu en hauteur tout en m'approchant de lui, posant délicatement mes mains sur sa tête et le tirais vers ma poitrine pour l'enlacer sagement. « arrête de crier comme ça, on est pas seul mon ange. » lançais-je en le relâchant gentiment, toujours avec ce même sourire détestable. « achète moi une pomme d'amour, elles ont l'air tellement bonne ! » décidément cet endroit me donner de sacrées idées. Je le secouais légèrement en pointant le vendeur en laissant paraître le bout de ma langue, pris une gorgée de mon chocolat viennois avant de le tendre à ce dernier. Mon regard s'était attendri sans que je le veuille, mes actes devenaient de plus en plus naturels, un sentiment de bien-être venait de naître. « ne me regarde pas comme ça et arrête de faire la tête. Prends juste une gorgée et fais moi ton plus beau sourire. »


life is a bitch.
Revenir en haut Aller en bas
téma c'est

Contenu sponsorisé !


✵ because we
only live once !





La vérité
✵ avant ce jour-ci,
je n'étais qu'une misérable et verdâtre sardine échouée sur cette plage. Pauvre de moi, je ne savais même pas faire la différence entre une girafe et un éléphant des mers. Je me débrouillais avec les moyens du bord « non d'un cordon bleu ! un ongle séché ! je vais peut-être pouvoir l'échanger contre tois pièces d'or ? » et puis quatre grandes et majestueuses ombres sont apparues, ils me tendirent leurs mains aussi étincelantes que le crochet du capitaine crochet. C'était donc eux, les Dieux du stade.

✵ love à sens unique ?

jte ♥ chan yeol

jte ♥ kanye

jte ♥ jae woo

jte ♥ adam
Profil
MessageSujet: Re: What we used to be ; ft. Hyeon Ja   

Revenir en haut Aller en bas
 

What we used to be ; ft. Hyeon Ja

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shut up flower boy band ! (K-drama)
» Avatar lee hyun woo
» commande hong jong hyeon (stocks)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
w h y . s o . s e r i o u s ? :: 
- la vie passée
 :: 
-